Trajectoire
Kanel BROSI est née en Martinique. Son enfance créole à Fort-de-France nourrit une "imagerie" venue des contes, peuplés d'un bestiaire toujours vivace, où toutes les formes, même les plus délirées, ont leur place et leur normalité.

Puis la Grèce est, douze ans durant, son « pays choisi ». Elle y est percutée par la langue et la convivialité, une culture et un héritage de formes qui métissent sa trame tropicale. Elle s’enchante des villages cycladiques, dont l’enchevêtrement du bâti, corrigé par l’harmonie blanche et bleue des murs, sculpte une poésie rare. S’émerveille devant les statues trimillénaires des Cyclades, dont l’épure rejoint la modernité d’un Brancusi ou d’un Giacometti. Et découvre, au hasard des églises, la paix des icônes orthodoxes, si fortement codifiées et étrangement impassibles.

De retour au pays, la richesse formelle des bois locaux l’éblouit. Troncs de haute taille (fougère, palmier, campêche...) qui se font totems. Et « bâtons » - sculptures immédiates qui vous racontent une histoire. Avec le désir d’y ajouter quelque chose.

Du presque rien au quelque chose
Au commencement est le plaisir du jeu - celui de chiner dans les poubelles de la mer, dans les cimetières d’arbres. Joie, aussi, d’arracher à la boue des marigots des lambeaux des géants morts. Ils trouvent, par collecte et métamorphose, une seconde vie, échappent à l’enfouissement ou à la dispersion.

S’ensuit l’exaltation d’une quête. Corps à cœur avec un simple bout de bois, sans autre ébauche que de le regarder, y saisir des promesses. Bois soigneusement sélectionné pour ses accidents, ses anomalies. Et qui se fait déclencheur de formes.

Le hasard apprivoisé
Simples rebuts aux yeux du plus grand nombre, ces reliques torturées sont respectueusement récurées et interrogées, parfois retaillées, pour y débusquer un motif, la possibilité d'un souffle vital. Le regard, affûté, a capté un mouvement naturel ; la main viendra façonner l’argile autour de ce bois stimulant, donnant naissance à un personnage.

Chaque sculpture est bien évidemment unique, puisque, quelque part, le bois commande : sa forme, sa densité, sa texture et sa couleur suggèrent des images, des propositions chaque fois nouvelles.

Tel est ce hasard, apprivoisé par une artiste passeur. Pour donner vie à des sculptures qui éveillent, dans l’œil et la main, des contemplations étonnées et des frémissements de caresses.

Dialogue de la main avec la culture et les rêves.

Donner à voir
Il y eut d’abord des bois - choisis pour leurs accidents ou leurs protubérances et cavités saugrenues - qui donnèrent naissance à des corps exubérants, essentiellement féminins, ne refusant ni la fantaisie ni l’impudeur.

Il y eut ensuite des personnages plus émaciés, dont la sérénité longiligne engendrait une émotion plus
« suspendue ». Kanel restituait ainsi son imprégnation par l’imagerie orthodoxe grecque, et rendait hommage à Alberto Giacometti.

Vint alors le temps des Passeurs de Rêves, figures avant tout masculines : leurs têtes d’argile et leurs postures cristallisaient des cultures multiples. Costumes et accessoires évoquaient l’ermite, le bonze, le samouraï - hommage à la puissance de l’esprit. Voyage dans l’espace, mais aussi dans le temps, vers un passé de sagesse fantasmé (dont la réalité importe peu, dès lors qu’il nourrit notre rêve et notre espoir).

La Forêt des Ombres, enfin, convoqua une foule de haute taille, dont les visages disaient l’Afrique, les Antilles ou l’Asie : hommage à la diversité des cultures du monde. Mais des couleurs contradictoires, au-delà de tout réalisme, proclamaient une symbolique du métissage, et s’autorisaient des glissades fantaisistes.

Jak PERRET (juin 2014)


Expositions :

    mars-avril 2006 : Ex Nihilo - Galerie Arts Pluriels (Fort-de-France - Martinique)

    février 2007 : Osmose - Distillerie Neisson (Le Carbet - Martinique)

    novembre 2007 : Passeurs de Rêves - Villa Chanteclerc (Fort-de-France - Martinique)

    décembre 2008 : vente aux enchères (Le Lamentin - Martinique)

    mars 2010 : Dans la Forêt des Ombres - Atrium, galerie La Véranda (Fort-de-France - Martinique)

   juillet 2014 : Le Hasard Apprivoisé - Mairie, Salle Ugolin (Anduze - Gard)

   décembre 2014 : Salon de Noël - Dreem Street Gallery (St Tropez - Var)

   mars-avril 2015 : Chemins d'Art - Espace d'Art Roumanille (Alès - Gard)

   juillet 2015 : Festival d'Art Contemporain (St Florent sur Ozonet - Gard)

   août 2015 : La Boutique Éphémère - Temple du Ranc (St Sébastien d'Aigrefeuille - Gard)

   décembre 2015 : La Boutique Éphémère - Espace Racine (Nîmes - Gard)

  novembre-décembre 2016 : Kanel Sculptures - Espace Pierre Fournel (Castelnau Le Lez - Hérault)

  mai 2017 : Ateliers Ouverts - Maison des Comtes (Sauve - Gard)

  juillet 2017 : Métis - Temple du Ranc (St Sébastien d'Aigrefeuille - Gard)

  octobre 2017 : L'Art & la Matière (Salon de la Sculpture) - Salle F. Bazille (St Clément de Rivière - Hérault)

  octobre 2017 : Gerbe d'Automne - Salle de la Gerbe (Grabels - Hérault)


    

    


  :: © 2008-2018   site créé sur ODEXPO.com   Concepteur de sites pour les artistes  . peinture . sculpture . photographie . dessin . artisanat d'art . galerie d'art